Vous êtes ici : AccueilHistoriqueL'évolution

L'évolution

2007

Cette nouvelle année commence très fort avec la visite le 19 janvier du CEMAA, le Général d'Armée Aérienne Stéphane Abrial. C'est autant l'homme que l'intérêt qu'il a porté à CANOPEE qui nous ont vraiment impressionnés : un homme à la prestance, la présence, à la stature qui imposent d'office le plus grand respect .Nous avons apprécié son contact simple et ses questions pertinentes.

abrial

Le Dun'Air de février est l'occasion de démontrer que CANOPEE a largement dépassé les grilles de l'entrée base. En effet de nombreux articles sont déjà parus sur notre Conservatoire dans les revues spécialisées comme "le Fanatique de l'Aviation" ou "Avions", jusqu'à la revue "JP4 Aeronautica" italienne qui fit paraître un article sur 2 pages. Seul hélas la revue de l'Armée de l'air, "Air Actualités" semble nous bouder ; comme dit le proverbe, "c'est souvent le cordonnier le plus mal chaussé" !

L'Armée de l'air, ce n'est pas que des avions de chasse ou de transport. Dans le cadre de ses activités sportives, plusieurs sections de vol à voile existent encore. il n'était donc pas incongru d'héberger un de ces planeurs à cocardes au sein de CANOPEE. Ceci explique que, le 14 mars, nous arrive de la BA722 de Saintes le Pilatus B4-PC11 n°161 aujourd'hui exposé au HM5.

Pilatus

Si le 23 mai 2006, le GCA Gougeon inaugurait CANOPEE, le 23 avril 2007 le commandant la RAN était de nouveau dans nos murs, cette fois pour signature de notre Livre d'or, ce qu'il n'avait pu faire lors de son premier passage.

livre_dor

Le 16 mai, c'est le SOCATA TB-30 Epsilon n°54 qui nous arrive. Hormis quelques prélèvements effectués pour la flotte, cet appareil, quasiment en état de vol est vraiment magnifique et très représentatif de l'écolage de base dans l'Armée de l'air. Il sera d'ailleurs suivi le 16 septembre par un autre avion école, lui désormais complètement retiré du service et qui nous venait du lointain Brésil : l'Embraer EMB-312 Tucano n°498

Le besoin de se monter en association loi 1901 se montre de plus en plus impératif. La déclaration en est donc officiellement faite auprès de la sous-préfecture de Châteaudun et c'est avec la parution au JO en date du 16 juin 2007 que l'acte de naissance des "amis de CANOPEE" est officiellement signé. Avant même cette décision administrative, les membres de l'association s'étaient réunis en une première assemblée générale annuelle le 11 juin afin de retracer les activités passées et de définir le futur de leurs actions.

Le mois de juillet voit le retour de M. Uderzo accompagné de M. Gouello à CANOPEE. Nous sommes heureux de retrouver cet homme aimable et généreux avec qui nous allons encore passer une journée très enrichissante pour nous.

uderzo-smith

Evènement marquant en ce début d'octobre 2007 : l'entrée de notre premier avion restauré par nos soins. Voilà plus d'un an que Yves Gasq s'est attaqué à la remise en état de notre Mirage IIIB. Cet appareil récupéré à l'état d'épave lui a posé bien des soucis ; Il lui a d'abord fallu démonter l'ensemble pare-brise pour réussir à ouvrir la verrière, puis évacuer à l'éponge les dizaines de litres d'eau dans l'habitacle et attendre de nombreux mois que l'ensemble sèche ; La remise en état de l'intérieur ne fut pas non plus une sinécure, quant au ponçage et à la mise en peinture, ils prirent quelques semaines de travail de plus. Mais aujourd'hui, quel résultat ! Un superbe IIIB aussi joli qu'il était en 1981 dans ces mêmes couleurs qu'il portait à l'ECT 02/002 Côte d'Or à Dijon .

4--Dassault-Mirage-IIIB--n206--2-FM

l--Mirage-IIIB
mouette_mir3


Autres visiteurs prestigieux : les peintres de l'air. Venus pour saisir quelques vues de la base, ils resteront en fait les deux jours prévus, les 11 et 12 octobre, au HM5 à peindre plusieurs de nos avions. Dans quelques mois, un tableau représentant notre Jaguar A120 couleur sable, sera offert au Colonel commandant la base.

m--Les-peintres-de-lair

Le mois de novembre voit l'intégration d'un avion de plus : le Mirage IIIE n°624, un ancien de la 3ème Escadre de chasse, stocké actuellement au Poulmic.

2008

Pour attirer un peu plus le regard sur notre hangar musée, il est décidé de récupérer un Fouga Magister encore disponible, de le remettre dans un état de présentation juste suffisant pour qu'il fasse fonction de panneau publicitaire près du HM5, côté route D955. Ainsi le CM-170 n°486, un ancien du GE-312 de Salon de Provence rejoint-il rapidement le HM4 pour y être remis en état de présentation ... et il y a du travail ! L'avenir de cet avion sera tout autre. En effet, William Smith va prendre en main la remise en état de ce qui n'est encore qu'une quasi épave. Il va tellement bien travailler qu'après quelques litres de sueur et plus de six mois de travail, c'est un avion rutilant et brillant comme un sou neuf qui va nous être présenté. Il ne sera bien sûr plus question de l'exposer dehors, et il va, lui aussi, rejoindre le reste de la collection dans le HM5 orné d'un superbe logo CANOPEE sous la verrière.

n--les-2-Fouga

Le 7 février, nouvelle visite toujours appréciée de M. Uderzo. Quelques mois plus tard, le 18 juin, c'est Ernest Laverdure, le célèbre pilote de la série télévisée "Les Chevaliers du Ciel", ou plus exactement M. Christian Marin qui nous fera l'honneur d'une visite. Il sera très impressionné par notre Conservatoire et très surpris d'apprendre qu'il est, avec Michel Tanguy (feu Jacques Santi), à l'origine de très nombreuses vocations pour l'Armée de l'air dans les années 60/70.

o--M-Christian-Marin15

En 2006 le Général Remy, alors délégué au patrimoine de l'Armée de l'air, nous propose de récupérer un T-33 au CFA (Centre de Formation d'Apprentis) des Métiers de l'Aérien de Vilgénis. C'est après moult discussions, tergiversations, autorisations, tracas administratifs et autres échanges de mails et de courriers, qu'un accord est enfin trouvé : un T-33 nous est alloué, à charge pour la base d'aller le récupérer. En juin 2008, une petite équipe du GERSA et de CANOPEE dirigée par Yves Gasq est sur place. Il lui faudra près de deux semaines pour démonter deux T-Bird (le second étant destiné à un autre collectionneur) et ramener le notre sur plateforme à Châteaudun.

t33_remorque

Mais le travail n'est pas fini : l'avion est dans un état moyen, il lui manque en particulier ses bidons qui donnent cette allure particulière à cet avion école (mais l'avion volait aussi sans bidon). Après de nombreuses heures de remontage, ponçage, lustrage, mise en peinture, il faudra décider du choix de la décoration, marquages et insignes. Nous décidons d'un commun accord que notre avion sera le seul de la collection à ne pas être repeint aux véritables couleurs qu'il portait dans notre Armée de l'air : l'avion sera remis au standard d'un avion de l'Ecole de Chasse "Christian Martell" et du Groupement Ecole 314 de Tours. Et le code choisi, réellement porté par un T-Bird de Tours, sera "314-GY", en l'honneur de l'ADC Yves Gasq, notre restaurateur aux doigts d'or. Après des centaines d'heures de remise en état l'avion est aujourd'hui exposé dans le HM5.

poncage_t33

t33_01

Afin de pouvoir attester le nombre et le type de visiteurs dans notre Conservatoire nous ouvrons à compter du 09 août un registre ou chacun d'entre nous notons la date, le type et le nombre de personnes de passage

A noter qu'en janvier 2006, en marge de CANOPEE, le Fouga n° 217 de Jean-Michel Courtot, membre de l'aéroclub local, revole. Ce passionné d'aviation a déjà rejoint la grande famille des membres de notre Conservatoire, mais il a décidé d'aller plus loin pour faire connaître ce dernier. C'est pourquoi, désormais, son Fouga vole tout au long de l'année dans de nombreux meetings ... avec le logo de CANOPEE bien en évidence sur le fuselage.

fouga_canopee

t--Fouga-de-J-M-Courtot

Ce mois d'août commence mal : le Major Mars, un des piliers de CANOPEE, membre actif des premières heures, nous quitte. Il est muté au BAI de Bordeaux. Si cette affectation lui convient bien sûr puisqu'elle lui permet de se rapprocher de sa famille, c'est tout de même avec une certaine tristesse et des promesses de nostalgie qu'il quitte l'EC et la bande de CANOPEE. Nous ne le verrons plus, dès qu'il avait cinq minutes, le balai à la main dans le HM5 ou nettoyant avec amour ces belles machines qu'il adorait, nous ne le verrons plus, la pipe au coin de la bouche, dans son Tracma, tirant, poussant, rentrant, sortant nos avions.

La fin de ce même mois va être très riche en ouvertures de CANOPEE. Le 20 tout d'abord à l'occasion de la journée porte ouverte de l'aéroclub. Puis le 24 pour la journée de l'Armée de l'air et Journée nationale des réservistes, le 30 enfin avec la visite du GBA Pacorel du Commandement des Forces Aériennes.

Le 30 août 2008 restera une journée très particulière. Les leaders de CANOPEE sont en effet invités chez M. Uderzo ! Ce dernier est venu à plusieurs occasions nous rendre visite et nous avait promis de nous montrer SON Mirage. Au Tartre Gaudran, dans les Yvelines, il possède une vaste propriété boisée qui abrite entre autre un hangar métallique, clone d'un hangar militaire où se cache le Mirage IIIE n°501. Cette ancienne épave achetée à prix d'or a retrouvé son lustre d'antan. Une mise en scène parfaitement orchestrée nous est présentée : musique des Chevaliers du Ciel, porte du hangar qui s'ouvrent, bruit de mise en route du réacteur et sortie majestueuse de l'avion sur un rail disposé au sol. Un petit musée est installé dans le hangar où nous sommes tout émus de voir en bonne place le n°65 du Dun'Air de février 2008 qui présentait M. Uderzo en page de garde. Encore une journée magique.

Un mois plus tard, le 30.09 c'est au tour du CFA de Vilgénis de venir à CANOPEE. Nos visiteurs peuvent ainsi constater le travail effectué sur leur ex T-Bird.

Le 29 octobre tous les membres de notre association et de nombreux personnels de la base aérienne sont conviés à un pot de départ. le Major Jean-Michel Wuillemain, après 40 ans au service de l'Armée de l'air, quitte la base. Il est l'initiateur de CANOPEE et un peu l'historien de la bande. On lui doit, entre autres, les panneaux explicatifs dans le HM5 et les articles sur le Conservatoire dans le Dun'Air et diverses revues aéronautiques. Atteint par la limite d'âge, celui qui était plus connu sur la Base aérienne comme étant le "Major CANOPEE" part en retraite. Dès lors, c'est le Sergent-Chef William Smith, son bras droit qui reprend les rênes du Conservatoire. Nous verrons pourtant que Jean-Michel Wuillemain reviendra à CANOPEE dans le cadre de la réserve active.

r--Depart-Maj-Wuillemain

2009

L'hiver 2008/2009 est une période plutôt calme. Il faut attendre le 30 mai pour que les activités reprennent avec la journée porte ouverte de l'aéroclub.

Trois jours auparavant le Conservatoire s'enrichissait d'une pièce pour l'instant unique dans un musée aéronautique : un superbe Mirage F-1CT, le n°225 qui termina sa carrière à la 30ème Escadre de Chasse. Et puisque l'on parle de nouvelles acquisition, il faut noter aussi l'arrivée sur plateforme cette année du Mudry CAP-10B n°118 dont nous attendons le moteur avant de le remonter.

cap_10

10 Juillet 09 : prise de commandement sur la base aérienne 279 : le Colonel Duhaut nous quitte, remplacé par le Colonel Xavier Dibon. Très vite une entrevue est organisée pour présenter CANOPEE au nouveau commandant de base. Nous sommes enchanté de cet entretien, le Colonel semble en effet très favorable à notre action et nous promet son soutien.

Pour la première fois CANOPEE va participer aux Journées Européennes du Patrimoine : vaste programme ! Il faut bien sûr nettoyer le hangar et les avions, faire de la publicité, organiser les navettes de bus pour les visiteurs, etc. Heureusement les ordres "qui vont bien" ont été donnés par le commandement pour que tout se déroule bien au niveau base : à nous la responsabilité des visites dans le HM5. Ces deux journées du 19 et 20 septembre auront plus de succès que prévus : ce sont plus de 850 personnes qui vont venir découvrir notre Conservatoire et les rotations de bus prévues toutes les heures vont vite passer à toutes les 20 mn. Un très vif succès dont va se faire l'écho la presse locale.

patrimoine_2009103-Claude-Michelangelis-au-travail 108-Michel-Garros-au-travail

Manches retroussées, en plein travail, Claude Michelangéli (ancien maire de Pezou) et le Commandant de réserve Michel Garros (petit neveu du célèbre Roland), membres très actifs de CANOPEE, astiquent sol et avions en vue de prochaines visites.

journee_patrimoine

Les portes du HM5 se rouvriront encore 10 jours plus tard, le 30 septembre, dans le cadre de la journée des nouveaux affectés, ce qui clôturera pour nous les festivités de l'année 2009.

journee_aeroclub

2010

En ce début d'année CANOPEE vient de s'enrichir d'un avion aujourd'hui rare en France : un Dassault Mirage 5F. Cet appareil, le n°15, nous était signalé à Colmar depuis plusieurs mois. Il fallut monter une mission que l'ADC Yves Gasq dirigera pour récupérer l'appareil : démontage, transport, remontage .... Beau travail. L'avion, qui n'a guère besoin de traitement particulier, a été officiellement pris en compte le 23.06.09

mirage 5F

Il y a 70 ans, le 12 mai 1940, le Ltt Beau disparaissait, abattu par l'aviation allemande. A l'occasion de cette commémoration notre ami Jean-Michel Courtot va nous faire une présentation dynamique de son Fouga Magister aux marques de CANOPEE. Très peu de CM-170 volent encore en France, raison de plus pour apprécier ce petit show.

fouga_canopee_vol

En septembre, l'EETRDC souhaite se débarrasser d'une partie de ses avions. Très intéressés, nous prendrons aussitôt en compte deux Mirage F-1C (les n°33 et 68), un Mirage IIIE (n°494) et deux Jaguar (les n°A33 et A40). Même si ces appareils ne sont pas destinés à être présentés dans notre hangar, ils vont nous permettre de récupérer un grands nombre d'éléments manquant sur nos avions exposés ou pourront peut-être servir de monnaie d'échange avec d'autres musées.

jagauar A33

Mirage F1C

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le week end des 18 et 19 septembre CANOPEE va de nouveau ouvrir ses portes dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine. Maintenant rodés nous attendons de pieds fermes nos visiteurs. Cette année nous avons prévu quelques petites choses à vendre afin d'alimenter un peu la caisse de l'amicale. Yves Gasq est encore une fois mis à contribution : il va transformer des d'ailettes de réacteur brutes gracieusement fournies par Jean-Claude Dufloux, un de nos membres travaillant chez Safran, en objets de décoration fort attractifs et qui vont avoir un grand succès. Succès est aussi sans aucun doute le mot qui se prête le mieux à ces deux journées : nous avons eu le plaisir d'accueillir quasiment 1000 personnes cette année !

affiche_canopee_2010

v--visite-avec-Adj-Bez L'Adjudant Pascal Bez en pleine explication au profit de nos visiteurs lors des Journées du patrimoine.

Le mois d'octobre voit l'exercice BASEX se dérouler sur la base aérienne. Le commandement cherche des activités proches de la réalité à faire exécuter par le personne "en guerre", et nous avons l'heureuse surprise de voir une équipe du GERSA se rendre au HM5 pour faire l'échange des roues de notre Mirage IVA. Voilà plusieurs années déjà que nous demandions cette intervention : le train principal étant en partie bloqué, nous ne pouvions plus nous permettre de bouger l'avion. Que les décideurs et les acteurs de cette manip soient sincèrement remerciés.

mir_4

mir_4-02

Le 22 octobre les membres de l'association "Les Amis de CANOPEE" se réunissent en Assemblée générale annuelle. Le Colonel Dibon ayant souhaité assister à cette réunion, il va prendre de nombreuses notes et intervenir après notre président et notre trésorier. C'est avec beaucoup de plaisir que nous l'entendrons soutenir notre action et proposer de nombreuses actions souhaitées depuis bien longtemps : création d'un "Service CANOPEE" officiel sur la base avec mutation du Sergent-Chef William Smith à ce poste et mise en place d'une possibilité d'aide financière au bénéfice du Conservatoire.

Il exige par contre que CANOPEE se forme en section CSA. Cette solution nous faciliterait l'accès de membres extérieurs sur la base aérienne, nous couvrirait par le biais d'une assurance et nous ouvrirait une petite enveloppe nous permettant l'achat de matériels qui ne peuvent être procurés par la base.

w--sigle-CSA

Donc, après avoir bien réfléchi, nous proposons au commandant en second, président du CSA de la base, un projet de règlement intérieur adapté à la "section CSA CANOPEE". Après quelques aménagements mineurs, ce document est signé le 18 novembre.

Parallèlement à cela, et sans aucun rapport, nous ouvrons un dossier auprès de l'INPI (Institut national de la propriété industrielle) pour protéger notre marque (CANOPEE) et ses couleurs (le logo), tout cela aux frais de l'Amicale évidemment. C'est le nouveau logo légèrement modifié qui est protégé. En effet on nous reprochait quelques fois que celui-ci n'indiquait pas clairement que CANOPEE était en fait un musée aéronautique, nous y avons donc rajouté la mention "Conservatoire d'aéronefs".

 

logo

 

A signaler aussi que, cette année, nous avons imprimé une version actualisée de notre triptyque ainsi qu'une version de celui-ci en langue anglaise, de nombreux visiteurs venant de l'étranger ne maîtrisent en effet pas toujours la langue de Molière.

Et puis, nous avons en prévision la récupération d'un réacteur Snecma Atar 9 K 50 qui nous est offert par notre ami Jean-Claude Dufloux de Safran ; reste à résoudre le problème du transport ....

Enfin, pour bien terminer l'année, deux nouveaux membres nous rejoignent. Daniel Deneken est Lieutenant-Colonel de réserve, ancien pilote de chasse de l'Armée de l'air, premier de sa spécialité à entrer dans CANOPEE et dont l'expérience et les connaissances nous seront bien utiles. Jérémy Hermelin, quant à lui, est un petit jeune, Sergent de réserve issu des FMIR (Formation Militaire Initiale des Réservistes), un passionné qui a su s'impliquer très rapidement dans le groupe et plus particulièrement dans la restauration de notre Mirage IIIC.

Free joomla templates by Joomlashine